C.A.S.E BURKINA

SANTE

Excision : Newsletter de l'association Excision parlons-en ! novembre 2015

Le journal de la Ferme de l'Espoir n°51 (décembre 2014). propose un bel article sur la malnutrition au Burkina.

EDeSoin, l'association a pour ambition d’aider les populations rurales à améliorer leur santé en les informant et les sensibilisant à travers des jeux, travaux pratiques, animations, théâtre, marionnettes, projections vidéo. Occasionnellement elle participe à la construction ou l’équipement de structures sanitaires. http://edesoin.fr/

Pourquoi installer des latrines sèches ECOSAN ? avril 2014

Info sur les latrines de brousse voir contruction

Modèle de fiche utilisée pour les visites médicale auprès des élèves dans les classes primaires :

Plantes médicinales du BURKINA FASO possibilité de se procurer en France le cd

******************************************

Lutte contre le paludisme

L’ARTEMISIA ANNUA : Un « Tout » contre le paludisme

PALUDISME : Affiche de Claire CIREY JOUX sur le NEEM à telecharger ici

Le paludisme a encore tué plus de 7600 personnes en 2013, un article de Jeune Afrique

Lutte contre le Paludisme : Le “Coarsucam”, un nouveau médicament associe deux molécules, l'Arténésunate et l'Amodiaquine en un seul comprimé, et ce sans licence de formulation et à un prix de moins d'1 $ par patient.
Bonne nouvelle ! Enfin de nouvelles perspectives dans la lutte contre le paludisme.

L’intérêt de ce nouveau traitement est d’une part dans la simplification de l’utilisation du traitement (association des 2 molécules en 1 seul comprimé pour un traitement de 2 comprimés par jour pendant 3 jours).

Mais l’avancée principale réside surtout dans l’engagement pris par Sanofi Aventis de développer une co-formulation de ce produit sans brevet, en tant que bien public.
Cette stratégie industrielle développée en partenariat avec la fondation DNDi (Drugs For Neglected Diseases Initiatives) prévoit la création d’un générique proposé à la vente au prix de 1 $ par patient et de 50 cents $ par enfant. Ce traitement sera proposé aux gouvernement, aux organisations internationales et aux ONG.

Précisons de plus que la deuxième partie de l’étude clinique d’homologation a été réalisée au Burkina Faso en partenariat avec le Centre de Recherche et de Formation sur la Paludisme de Ouagadougou (CNRPF). Cette orientation stratégique d’implication des pays en voie de développement dans le développement de médicaments qui leur sont destinés est à saluer en termes de transferts des technologies et des savoirs.

Espérons que le générique du « Coarsucam » sera largement disponible au Burkina Faso au plus tôt

Avantages des ACT
- Efficacité supérieure aux monothérapies existantes du fait de la synergie d’action des composants.
- Activité sur les souches de Plasmodiums falciparums multi résistantes.
- Réduction rapide et importante de la biomasse parasitaire.
- Diminution du risque de transmission.
- Résolution rapide des symptômes cliniques.
- Réduction de la probabilité d’apparition des résistances.
- Bonne tolérance : Les études disponibles des divers paramètres hématologiques et biologiques montrent que cette association n’altère aucune des fonctions hématopoïétique, rénale et hépatique.
- Absence de résistance documentée.
Pour plus d’informations : Site Internet : http://www.dndi.org/

COORDONNATRICE : Jacqueline Pestre : jac.pestre@wanadoo.fr